Le Yoga Global

Une méthode globale de développement.

Le yoga global comprend plusieurs branches qui contribuent à l’épanouissement des différents plans de l’être humain : physique, énergétique, mental, émotionnel et spirituel.

Il fait appel à des techniques d’hygiène, de nutrition et l’équilibrage de la relation avec les éléments de la nature. Son but n’est pas seulement d’éloigner l’homme de la souffrance et de la maladie, mais de lui donner les moyens pratiques pour son épanouissement sur tous les plans de son être.

Celui qui pratique, avec l’aide d’un enseignant qualifié et expérimenté, prend en main les rênes pour une véritable autonomie.

cours-yoga-bretagne
yoga-500x320

Les origines de Yoga

Le Yoga actuellement le plus pratiqué est d’origine indien et plonge ces racines dans le passé lointain (env. 4000 ans av.JC). Aux origines était les techniques chamaniques qui ont probablement donner l’impulsion du Yoga.

L’évolution a porté les techniques vers le Tibet, ou un développement particulier est apparu, plus basés sur l’intégration des techniques méditatives, dit “le Yoga mental”.

Le premier traité écrit fixant la méthodologie et la progression dans le Yoga est apparu vers 500 ans av. JC, le Yoga Sutras de Patanjali, établissent encore aujourd’hui les principes de la pratique. Traditionnellement, l’évolution se fait du plus dense vers le plus subtil, qui s’exprime par “l’échelle de Patanjali” : yama, niyama, âsana, prânâyamâ, prâthyâra, dhârana dyâna et le Samâdhi.

Les approches du Yoga

Le Hatha-Yoga

En pratique, l’enseignement du Hatha-Yoga englobe les techniques d’assouplissement du corps, les postures (asana), les exercices respiratoires (pranayama) et les bases du Yoga-Nidra (relaxations).

Le but du Hatha Yoga est d’obtenir une plus grande souplesse ainsi qu’une bonne fluidité tant physique que nerveuse et une réelle aptitude à la relaxation. D’autre part il permet d’obtenir une bonne structure musculaire (en particulier une solide colonne vertébrale) ainsi qu’une énergie physique et nerveuse dignes de ce nom. Il pose les bases indispensables à la pratique du Kundalini Yoga et du Raja Yoga.

La pratique d’Âsana s’articule autour de quelques grands axes: souplesse et mobilisation articulaire; recherche de l’aplomb et de l’équilibre ; développement respiratoire ; harmonisation de la circulation générale et cérébrale en particulier ; musculation générale, de la colonne vertébrale en particulier; développement de l’énergie dans son ensemble en particulier des centres nerveux ; relaxation mécanique et techniques de relaxation mentale.

Le Kundalini-Yoga

Les techniques de Kundalini-Yoga s’adressent à notre conscience biologique, qui permet un développement heureux dans notre corps et dans notre vie. Cette puissance énergétique, si elle est inconsciente, manifeste peut de vitalité.

Par contre, éveillé et consciente, elle libère une force d’épanouissement et de transformation qui conduit à l’être de conscience et béatitude auquel chacun de nous aspire.

Le Kundalini-Yoga tisse un lien heureux entre la conscience corporelle et mentale par la maîtrise des sept centres d’énergies privilégiés (les chakras), à travers lesquels nous apaisent les tendances négatives et équilibrent notre comportement pour avancer vers une vie épanoui et heureuse.

Le Yoga-Nidra

Le Yoga-Nidra est une technique à part entière du Raja-yoga. Son premier niveau est constitué par un ensemble de techniques de relaxation et de visualisations qui nous apprennent à nous servir correctement de l’extraordinaire “influence” du mental.

Au deuxième niveau du yoga-Nidra nous employons une technique du rêve éveillé, qui nous permet d’explorer directement les contenus de notre subconscient. Cette technique permet d’accéder à la mémoire profonde et de remonter dans le passé.

La pacification des mémoires nous permet de libérer les énergies bloques et de retrouver la légèreté, le bonheur de vivre pour avancer sur notre chemin sans freins.

Le Raja-Yoga (le Yoga Royal)

Quant au Raja-Yoga (le Yoga Royal) il est probablement la plus ancienne science du mental. Tout viens du mental : le meilleur comme le pire, il conditionne l’énergie, qui conditionne les événements de notre vie. Ces techniques constituent la dernière étape vers un épanouissement global de notre être, par cet évolution :

  • Prathyâra (litt: la maîtrise des sens) qui consiste à sélectionner les informations transmises au cerveau par nos perceptions, à ne pas se laisser envahir par la projection de nos mémoires ou les influences qui nous viennent de l’extérieur.
  • Dhâranâ (la concentration) qui consiste à fixer le mental sur un objet ou un objectif précis, à développer son énergie, son attention, sa présence et sa définition par des techniques appropriées.
  • Dhyâna (la méditation) consiste à clarifier le conscient, à rendre toute sa limpidité au miroir mental, toute sa vivacité et ses couleurs à l’âme du yogi. Dans la méditation l’être est à lui-même sa propre lumière, il ne se cherche plus ailleurs qu’en lui-même. Il forme un tout, un soi. Il se libère de ses conditions mentales négatives et s’auto-détermine selon des critères qui sont propres à sa nature profonde.
  • Samâdhi (l’extase) marque un changement profond dans la conscience du moi; l’être individuel cesse de se conditionner dans ses propres limites individuelles et entre dans la conscience du Soi. Inséparable du corps et de l’âme universels, il expérimente alors un état de conscience qui n’est plus entaché des incertitudes et des doutes qui caractérisent la conscience précédente.

PartagezShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn